Dentisterie générale

Chirurgie – Poses d’implants dentaires

L’implant dentaire et la réhabilitation implanto-portée

Plusieurs options peuvent s’offrir en vue de remplacer une ou des dents manquantes. Le choix de remplacement peut signifier soit une ou des dents inamovibles, soit une ou des dents amovibles. Les implants dentaires sont essentiellement des « racines dentaires artificielles », qui, selon le plan de traitement prothétique, peuvent servir d’ancrage à une couronne dentaire de remplacement, inamovible ou amovible. Une restauration prothétique inamovible sur implant(s) est très semblable à une dent naturelle. Votre dentiste saura vous informer des options de remplacement qui s’appliquent à votre condition particulière.

Les implants dentaires sont de petits cylindres, ou de petites vis, qui sont insérés dans l’os de la mâchoire pour remplacer les racines manquantes.

Il existe plusieurs types d’implants dont les caractéristiques morphologiques diffèrent. Ils sont cependant tous fabriqués en titane; un métal biocompatible, très bien accepté par l’os humain. Lorsqu’il est implanté dans l’os, la surface de l’implant a la particularité de s’y fusionner. Ce phénomène biologique nommé ostéointégration (qui correspond à la cicatrisation de l’os autour de l’implant) permet d’établir une base fixe et solide afin de retenir une restauration. Des implants peuvent être utilisés autant à la mâchoire supérieure qu’inférieure.

Le concept de réhabilitation buccale implanto-portée a été développé il y a plus de trente-cinq ans. Des patients de tous âges ont choisi les implants dentaires comme solution de remplacement d’une dent, sinon de plusieurs ou de toutes les dents.

La réhabilitation sur implant est un traitement qui, selon la complexité, peut demander plusieurs mois. Elle implique trois phases :

La première phase concerne le diagnostic préparatoire, qui consiste à effectuer un examen complet de la bouche afin de détecter et de corriger tous les problèmes identifiés dans la cavité buccale. Il est donc très important que les dents résiduelles de même que la gencive soient saines, exemptes d’infection, avant de procéder à la pose d’implants. Cet examen implique également la prise de radiographies et d’empreintes de votre bouche qui permettront d’analyser la forme et la densité osseuse de crête édentée afin de planifier la morphologie des restaurations à venir. Au terme de cette phase, un plan de traitement est finalisé, et la sélection des implants appropriés est effectuée. Plusieurs dents manquantes à la mâchoire inférieure ainsi qu’une racine résiduelle devant être extraite. Trois implants seront utilisés afin de remplacer ces dents.

La deuxième étape est la phase chirurgicale, qui consiste en l’insertion des implants dans l’os des maxillaires. Cette étape peut être réalisée en une ou deux interventions, selon le type d’implant à poser. L’éventualité de deux interventions chirurgicales s’applique dans des circonstances où les implants demeurent enfouis sous la gencive durant le processus d’ostéointégration, qui requiert un délai de guérison de 3 à 6 mois. Dans ce cas, une seconde intervention chirurgicale permet d’exposer les implants et de poser des piliers qui serviront à retenir les restaurations. Dans une autre situation, une seule chirurgie peut être envisagée. Selon ce contexte, les implants et les piliers sont posés en une même intervention. Ainsi, la gencive cicatrisera autour des implants, simultanément à leur ostéointégration. Plusieurs facteurs sont considérés dans la sélection de l’approche la plus appropriée à votre condition buccale.

Une troisième phase, la phase prothétique, concerne la réhabilitation et consiste à concevoir les restaurations planifiées à la première étape du traitement. Selon votre situation, les couronnes, ponts ou prothèses seront alors reliés aux implants. Après la guérison complète des implants, ceux-ci sont prêts à recevoir les restaurations. À l’étape finale, les restaurations sont vissées sur les implants.

dentisterie générale chirurgie